Selon le Dr. Béchir Fourti, Chef de département de Gynécologie-Obstétrique, la médecine de reproduction en Tunisie est préconisée autant pour les hommes que les femmes qui ont des problèmes de conception.

Par ailleurs, le département s’occupe également des troubles de la puberté chez les jeunes filles, les problèmes de ménopause, mensuels et hormonaux.

Troubles de la stérilité féminine : les traitements chirurgicaux

La plupart des temps, les troubles de la stérilité féminine sont causés par des fibromes, trompes ou ovaires obstruées, kystes ovariens, problèmes au niveau de l’utérus, etc. Selon les anomalies que nos médecins détecteront, ils pourront effectuer l’intervention sur vos trompes :

  • Au cours d’une cœlioscopie
  • Au cours d’une hystérographie. Elle permettra de désobstruer la trompe bouchée

Au niveau de l’utérus, le retrait des fibromes est réalisé par une opération chirurgicale, hystéroscopie ou cœlioscopie.

La procréation médicalement assistée

Il s’agit ici de l’insémination artificielle. Elle est la plus ancienne méthode pratiquée en Tunisie, et est préconisée lorsque les spermatozoïdes n’arrivent pas à féconder, ni à atteindre l’ovocyte. Pour la réaliser, le médecin introduit le sperme dans l’utérus avec un petit tube.

Dans la plupart des cas, la procédure a de nombreuses chances de réussir dans 15% des cas, par cycle menstruel. Toutefois, son taux de réussite réduit avec l’âge.

Chez les couples hypofertiles, l’insémination artificielle multiplie par 2 les chances de réussir, et elle peut être effectuée jusqu’à 36 heures après que l’ovulation ait été déclenchée. Dans le cas où elle ne réussit pas au bout de 5 ou 6 essais, vous pourrez envisager une fécondation in vitro (FIV).

La fécondation in vitro

Encore appelée FIV, la fécondation in vitro est effectuée lorsque le chirurgien féconde un ovule avec un spermatozoïde pour créer un embryon. Cette procédure se fait plutôt dans un laboratoire, et non dans les trompes. En effet, elle est réalisée en dehors du corps, avec une éprouvette ; ce que l’on appelle communément « bébés éprouvettes ».

La fécondation est réalisée dans des éprouvettes conçues dans de la matière synthétique. Le petit bocal est à usage unique et ne peut pas être utilisé pour une autre FIV. Il est également important de mentionner que l’opération est pratiquée dans un environnement et température proches de ceux des trompes. La réussite d’une telle procédure varie et peut atteindre jusqu’à 22% par cycle menstruel.

Injection d’un spermatozoïde dans un ovocyte : ICSI

L’injection intracystoplasmique de spermatozoïde ou ICSI est une procédure de FIV qui consiste à introduire ou injecter le spermatozoïde dans l’ovocyte. Cette technique est généralement préconisée en cas d’infertilité masculine :

  • Lorsque les spermatozoïdes n’arrivent pas à féconder l’ovule.
  • Si les spermatozoïdes présentent une apparence anormale.
  • Chez les couples qui ne peuvent pas avoir recours à la FIV classique
  • Lorsqu’à plusieurs reprises, la FIV classique n’a pas été un succès.

Elle est pratiquée après la stimulation des ovaires. La procédure ou l’intervention est similaire à celle d’une fécondation in vitro classique. D’ailleurs, en Tunisie, environ 500 enfants naissent grâce à cette méthode chaque année, et le taux de réussite de celle-ci atteint jusqu’à 45%.