Après une perte de poids importante ou l’âge, il est possible que vous ayez un excédent de peau dans la face interne de vos cuisses. Pour vous en débarrasser, la cruroplastie est la solution idéale. Il s’agit d’une opération de lifting des cuisses, qui consiste à enlever cet excès de graisse et détendre la peau. Elle a pour objectif de la rendre plus lisse et plus ferme.

L’intervention

Généralement, le lifting des cuisses se réalise sous anesthésie générale. Le chirurgien pratique une incision sur la face interne la cuisse, pour limiter la visibilité de la cicatrice. A travers celle-ci, il procède à l’enlèvement de l’excédent de peau, et pratique ensuite une lipoaspiration pour diminuer le volume de graisse.

Dans la plupart des cas, il place également des drains pour favoriser et faciliter l’évacuation des liquides postopératoires. Dès lors que l’intervention est terminée, il pose un pansement avec des bandes élastiques. La cruroplastie dure environ 1h30 à 2h30, en fonction du lifting à effectuer.

Convalescence

Après un lifting des cuisses, il est généralement possible de ressentir des douleurs. Toutefois, celles-ci sont très peu importantes et vous pourrez facilement les contrôler avec des antalgiques prescrits par votre chirurgien/médecin.

Des tensions dans les cuisses peuvent également se faire ressentir, ainsi que la présence d’ecchymoses. Ils se résorberont seuls au bout de quelques semaines. Pendant la phase de récupération, vous devrez observer au moins 1 semaine de repos, avec un arrêt de travail d’au moins 2 semaines en fonction de l’activité que vous exercez.

Les activités physiques et les mouvements intenses qui nécessitent une mobilité importante des cuisses sont à proscrire pendant la convalescence.

Des complications éventuelles

Nous travaillons en collaboration avec des chirurgiens compétents et qualifiés et les interventions chirurgicales se déroulent dans de bonnes conditions. Toutefois, il peut arriver que des complications surviennent de manière occasionnelle, parmi lesquelles :

  • Des risques de phlébite. Nous prenons toutefois le soin de limiter au maximum cette complication. Pour cela, nos chirurgiens effectuent des massages des mollets pendant l’intervention chirurgicale. Un traitement anticoagulant est également mis en place durant l’hospitalisation. C’est pourquoi, nous n’avons pas encore rencontré des cas de phlébite depuis que nous pratiquons le lifting des cuisses.
  • L’apparition des hématomes
  • Un retard exceptionnel de cicatrisation

 

Exemple

lifting_cuisses_beforelifting_cuisses_after