La chirurgie de la main est très délicate et complexe du fait de la présence des vaisseaux et nerfs, raison pour laquelle elle doit être parfaitement maîtrisée. Nos chirurgiens qui prennent cette intervention en charge s’occupent des tendons et muscles des mains, leur squelette, et les différentes lésions auxquelles elles peuvent faire face.

Traitement du canal carpien

Le traitement du canal carpien est effectué sous endoscopie. Dans la plupart des cas, cette procédure est la plus envisagée parce qu’elle est optimale. Non seulement, elle évite l’ouverture de la paume de main, mais aussi, assure une récupération plus rapide.

Avant l’intervention

Le syndrome du canal carpien est une pathologie qui se traduit par la sensation de fourmillement dans toute la main. Celle-ci (la sensation) est généralement accompagnée de douleurs qui remontent le long des bras.

Cette pathologie est, la plupart du temps, causée par les activités manuelles plutôt intenses. Il est toutefois nécessaire d’obtenir un avis médical, qui sera confirmé par un examen médical : l’Electromyogramme. Selon les résultats, vous pourrez envisager plusieurs solutions :

  • Le port d’une attelle au poignet. Portée dans la nuit, elle altérera la sensation de fourmillement dans les mains.
  • Une opération chirurgicale qui vous permettra de vous débarrasser définitivement de votre problème.
  • L’infiltration de cortisone dans le poignet. Elle vous permettra de retarder de quelques mois ou années, la chirurgie.


Pendant l’intervention

La chirurgie de la main a pour but de vous débarrasser de la gêne occasionnée par le syndrome du canal carpien. Pour cela, elle procède à la libération du nerf par la section d’un ligament. Elle est réalisée sous endoscopie pour alléger le geste chirurgical. Elle vous permettra de récupérer rapidement la fonction de votre main.

Après l’intervention

La récupération est très rapide. En effet, les douleurs disparaissent plutôt rapidement, et vous n’aurez pas à passer la nuit à la clinique. Vous pourrez sortir le même jour après votre intervention. Selon le type d’activité professionnelle que vous exercez, un arrêt de travail peut être nécessaire pendant une durée de 2 jours à 1 mois.

Par ailleurs, vous n’aurez pas à porter d’attelle ou de plâtre. Aucune immobilisation n’est non plus nécessaire, ni de rééducation !